Plusieurs vous diront qu’il n’est pas obligatoire de suivre un cours pour apprendre à faire de la voile… Et ils ont bien raison ! Dès que vous aurez compris comment orienter votre voilier sur l’eau par rapport au vent et que vous aurez réussi à avancer, vous saurez faire de la voile ! Au Canada, il n’y a que la Carte de Conducteur d’Embarcation de Plaisance (CCEP) approuvée par Transports Canada qui est requise si votre voilier est muni d’un moteur. Sauf qu’il y a beaucoup plus, vraiment beaucoup plus…

L’obtention d’un brevet vous donnera les connaissances requises pour, non seulement faire avancer le voilier, mais le faire de façon sécuritaire pour vous, pour votre équipage et pour votre voilier. Il n’est pas rare de rencontrer des plaisanciers, dans les écoles de voile, qui se sont fait une grosse frayeur lors d’un coup de vent, en perdant le contrôle de leur voilier. Ils découvrent alors qu’il est possible de prendre des ris pour réduire la superficie de voilure et donc la gîte, tout en améliorant la vitesse dans le confort relatif que dictent parfois les conditions météorologiques. Ou mieux, vous déciderez peut-être de rester à l’abri le temps que la météo se calme. Si vous avez suivi un cours de voile, vous aurez appris comment ancrer sans crainte et vous pourrez profiter de cette occasion pour déterminer une nouvelle route plus appropriée sur votre cYena_20_noeudsweb.jpgarte marine et rentrer à bon port.

Évidemment, l’expérience acquise au fil des ans vous outillera à mieux affronter les conditions adverses, mais  sauriez-vous quoi faire en cas de bris dans le gréement lorsque vous constatez que le mât menace de tomber ?  Qu’avez-vous sous la main pour vous permettre de colmater une fuite d’eau ? Sauriez-vous comment effectuer  une récupération d’une personne à la mer et retrouver rapidement un de vos membres d’équipage qui vient de  passer par-dessus bord ?

Les cours menant à l’obtention de brevet de croisière reconnus par Voile Canada vous permettront de réagir  promptement dans un nombre remarquable de situations. La pratique de la voile est d’abord et avant tout, une  activité de plaisance et de détente. Il est entendu que la confiance acquise lors d’un cours rendra votre  expérience encore plus agréable, pour vous, mais aussi pour ceux et celles qui vous accompagnent.

Choisir une école

Au Canada, les instructeurs de voile obtiennent leurs certifications auprès d’instructeurs-évaluateurs chevronnés (ées) de Voile Canada. Ils ont non seulement navigué beaucoup, mais ont aussi développé des aptitudes devant les aider à communiquer leurs connaissances. Les écoles de voile sont accréditées selon des normes bien strictes par les fédérations de voile provinciales. Voile Québec compte une vingtaine d’écoles de voile-croisière réparties dans une dizaine de régions administratives de la province. Les voiliers-écoles doivent aussi répondre à des normes de Transports Canada. Après avoir confirmé que votre école est reconnue, assurez-vous que ce que l’on vous propose correspond bien à vos attentes. Il ne vous restera plus qu’à décider si vous désirez apprendre à faire de la voile avec…ou sans tuque, selon le plan d’eau choisi ! Un cours de voile n’est pas obligatoire…mais c’est une très bonne idée !!!

 

Découvrir les écoles affiliées à la FVQ.

 

Collaboration spéciale

Normand Latour, instructeur et directeur de «Voile Plus, École de voile»

Aller au haut